Actualités Communiqués de presse - 16 Nov 2016

Surfaces d’intérêt écologique et Biocarburants: la raison doit revenir … et vite !

Réunis ce jour à Paris, les membres du Conseil d’administration de la FOP entendent dénoncer avec la plus extrême fermeté tant les propositions présentées par la Commission européenne relatives à l’évolution des règles concernant la gestion des surfaces d’intérêt écologique que ses annonces qui préfigurent ce que pourrait être le régime applicable au secteur des biocarburants à partir de 2020.

En ce qui concerne les surfaces d’intérêt écologique, la FOP souligne qu’interdire l’usage de produits phytosanitaires sur ces surfaces reviendrait nécessairement à rendre impossible les cultures de plantes fixatrices d’azote que sont les légumineuses. Or chacun s’accorde à reconnaitre les nombreux atouts environnementaux de ces productions. Elles doivent donc être confortées et ce, d’autant plus à l’heure où la demande en protéines ne cesse de croître en France et dans le monde.

En ce qui concerne l’avenir des biocarburants, la FOP souligne qu’interdire les biocarburants de première génération à partir de 2020 reviendrait à perdre une part conséquente des surfaces en oléagineux car les producteurs se détourneront de ces cultures devenues non rentables car ayant perdu leur principal débouché. Ces productions, indispensables pour la rotation des cultures, le maintien de la biodiversité, la sécurité alimentaire et énergétique, sont essentielles à l’économie agricole et à l’économie nationale. Elles le sont encore plus à l’heure de la lutte contre le changement climatique, objet de la COP 22 qui se tient actuellement au Maroc et où la FOP est présente, et de la mise en avant de pratiques vertueuses. Dès lors, condamner les débouchés, c’est condamner la production mais aussi la recherche, le développement et l’innovation.

C’est pourquoi la FOP estime nécessaire que la raison revienne rapidement et que les dossiers soient traités avec conscience et sérieux plutôt qu’avec démagogie ou idéologie. Il est en effet indispensable de ne jamais oublier que derrière toute décision, il y a des hommes et des femmes qui entendent vivre dignement de leur métier sur des territoires attractifs et qui, à l’écoute des attentes de leurs concitoyens, ne veulent qu’une chose : répondre avec fierté à leurs demandes.

Appelés à commenter ces propositions, Gérard TUBERY, Président de la FOP et Arnaud ROUSSEAU, Président du groupe Oléagineux au COPA, ont notamment déclaré : « Alors que nous allons fêter dans quelques mois les 60 ans du traité de Rome, il est grand temps que la raison reprenne toute sa place dans le projet politique communautaire. Ne pas le faire c’est encourager, y compris les plus fervents défenseurs de l’Europe, à se détourner d’elle, exaspérés d’être les victimes permanentes d’accusations constantes et de carcans incohérents »

Contact presse : Thibaut LEDERMANN – 06 50 69 20 08

 

 

 

in vulputate, felis adipiscing suscipit ut leo. non