Actualités Communiqués de presse - 4 Sep 2020

PLAN DE RELANCE : LA FILIÈRE DES OLEO-PROTÉAGINEUX SALUE LA DÉCISION DES POUVOIRS PUBLICS D’INVESTIR DANS UN « PLAN PROTÉINES VÉGÉTALES », AU SERVICE DE LA SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE ET ÉNERGÉTIQUE DE LA FRANCE

Paris, le 4 septembre 2020 – La filière française des oléo-protéagineux se félicite que les pouvoirs publics inscrivent le Plan Protéines comme un levier de relance de notre économie, dans le cadre de « France Relance ». Cet investissement de 100 millions d’euros est une première étape importante en faveur d’un Plan Protéines ambitieux et attendu de longue date. L’ensemble des acteurs de la filière tient à rappeler qu’ils resteront vigilants quant à l’efficacité de la mise en œuvre et l’adéquation des moyens avec les objectifs.

La protéine végétale est un enjeu crucial pour la souveraineté alimentaire de notre pays et du continent européen. Fort de l’engagement du Président de la République pris en 2019, la filière – la FOP, Avril, Terres Univia et Terres Inovia – s’est mobilisée de longue date pour collaborer avec les pouvoirs publics. Elle accueille aujourd’hui avec satisfaction l’annonce du Premier Ministre d’intégrer le Plan Protéines au plan de relance de l’économie française, reconnaissant ainsi son enjeu stratégique pour l’avenir de notre pays.

Elle estime donc que seul un plan de relance global valorisant tant la production nationale d’huile que de protéines permettra de satisfaire cet objectif et de répondre aux défis environnementaux, aux impératifs économiques et aux enjeux territoriaux.

Maintenant que le cadre du Plan et son financement sont connus, elle restera attentive aux modalités d’application du Plan Protéines afin qu’elles concrétisent l’ambition nationale, portée au plus haut niveau de l’Etat, en faveur de cet enjeu crucial pour la souveraineté alimentaire et énergétique de notre pays, et du continent européen.

Fort de cette ambition, le Plan Protéines devra en effet soutenir les innovations et investissements opérationnels indispensables à très court terme pour :

– Faire gagner la production agricole en durabilité et compétitivité pour la production de protéines végétales locales

– Répondre aux demandes de transition alimentaire via une alimentation (humaine et animale) locale et durable et des produits diversifiés à base de plantes riches en protéines

– Renforcer l’autonomie fourragère des exploitations d’élevage

– Structurer les chaînes de valeurs et améliorer leur compétitivité à l’échelle territorial

Arnaud Rousseau, Président de la FOP et d’Avril Gestion, Antoine Henrion, Président de Terres Univia et Sébastien Windsor, Président de Terres Inovia souhaitent rappeler que tous les acteurs de la filière demeuraient « mobilisés et déterminés pour promouvoir un Plan Protéines porteur d’espoirs pour la Ferme France et d’une ambition pour notre pays. En encourageant l’investissement dans la recherche et l’innovation, porteurs de solutions pour la production et la transformation, ce plan doit apporter des perspectives nouvelles à des acteurs économiques soucieux de débouchés concrets s’inscrivant dans une dynamique nationale conciliant écologie, compétitivité et cohésion ».

Contact FOP : Thibaut Ledermann – t.ledermann@fopoleopro.com- 06 50 69 20 08

sed quis, consequat. neque. Donec libero leo.