Communiqués de presse - 17 Fév 2016

Passer des paroles aux actes : la FOP s’engage. Et les Pouvoirs publics ?

Réuni ce mercredi 17 février, le Conseil d’administration de la FOP, Fédération des Producteurs d’Oléagineux et de Protéagineux, s’est alarmé de la situation particulièrement dégradée du secteur oléoprotéagineux et dénonce l’abandon de l’intérêt des Pouvoirs publics à son égard. Prix mondiaux déprimés, normes absurdes, contraintes unilatérales à l’image du plan Ecophyto 2 ou aberrantes comme les SNA (surfaces non agricoles) ; où est le respect de la parole publique et de l’autorité de l’Etat, lui qui s’était engagé en faveur de la pause environnementale, de la simplification normative et de la promotion de l’agriculture comme marqueur de la culture française et vecteur majeur de sa stratégie économique, sociale et territoriale ?

Le Conseil d’administration de la FOP estime qu’il ne sera possible de sortir de cette crise qu’en mobilisant l’ensemble des acteurs autour d’un pacte agricole cohérent s’articulant autour des axes clefs que sont la compétitivité, la recherche et l’innovation, la lutte contre les distorsions de concurrence, l’accès aux facteurs de production et réaffirmant la nécessité de raisonner conquête de marchés, développement des débouchés, organisation économique, structuration des filières.

Consciente qu’il faut passer du pacte aux actes, le Conseil d’administration de la FOP se félicite de la présentation ce jour par le groupe Avril de son plan stratégique « Avril 2020 ». A travers l’approche globale et cohérente que la FOP y a défendu, ce plan s’inscrit résolument dans une double logique : une logique de filière tout d’abord qui permet une utilisation toujours plus poussée tant de l’huile que de la protéine issue des graines françaises. Une logique agricole ensuite en veillant à ce que cette valorisation ait toujours pour finalité de servir les intérêts des producteurs à travers la pérennité des débouchés, le partage de valeur ajoutée, la reconnaissance du métier, les liens avec les éleveurs.

A l’issue de ce Conseil d’administration, le Président de la FOP, Gérard Tubéry a déclaré : «l’intensité et la gravité de la crise agricole que nous vivons doivent conduire à des réponses audacieuses et ambitieuses, à la hauteur des enjeux. Au-delà des mesures immédiates de bon sens visant à casser le carcan des pesanteurs et contraintes, il faut encourager l’organisation économique des producteurs et la structuration des filières. Le plan stratégique « Avril 2020 » répond à l’ambition du projet politique que nous portons. Après le rendez-vous manqué avec le Ministre au Sommet du Végétal, j’attends beaucoup du Salon de l’Agriculture»

Contact Presse : Thibaut Ledermann – 06 50 69 20 08

 

ante. Nullam risus. nunc efficitur. felis