Biodiversité - 29 Fév 2016

La Démarche de Progrès Colza Diester® volet biodiversité – Mise en place d’un dialogue entre producteurs de colza et apiculteurs

Contexte

La Démarche de Progrès Colza Diester®, lancée en 2007, a pour objectif l’amélioration des bilans environnementaux de toutes les étapes de production du Diester® vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre, de l’énergie fossile consommée, de la biodiversité et de l’eau. Le travail s’est concentré, dans un premier temps, sur l’énergie et les émissions de GES. Le volet « Biodiversité » de la Démarche de Progrès (DDP) se développe dorénavant sur le terrain.

Parallèlement aux travaux de Terres Inovia, qui permettront d’aboutir à la conception d’un diagnostic basé sur des indicateurs de biodiversité en cours de définition, il a été décidé de lancer une première action de terrain, sur la thématique des abeilles, sujet sensible et d’actualité.

Principe de la démarche

En raison des liens forts existants entre la culture du colza et l’apiculture, de par le caractère mellifère de la plante, il a été proposé d’engager un dialogue approfondi, constructif, entre producteurs de colza et apiculteurs professionnels, afin d’identifier des pratiques mutuellement bénéfiques, de les tester, de valoriser ces initiatives dans le cadre de la Démarche de Progrès, et d’ainsi favoriser la concertation entre agriculteurs et apiculteurs professionnels.

Objectifs du dialogue

  • Initier/favoriser les interactions entre producteurs de colza et apiculteurs
  • Les amener à trouver des solutions concertées et applicables qui rendent conjointement compatibles leurs activités respectives sans en altérer la compétitivité
  • Evaluer l’acceptabilité des pratiques proposées
  • Suivre la mise en place de test de ces nouvelles pratiques et constater leurs effets
  • Capitaliser sur ces expériences et s’appuyer sur les enseignements de ce dialogue pour promouvoir la concertation et l’adoption de bonnes pratiques au sein de la DDP
  • Induire une meilleure prise en compte de la biodiversité dans les pratiques au sein de la DDP

Partenaires

Avril, la FOP, Terres Inovia et l’Institut de l’abeille (Itsap) ont participé à la conception du projet. Deux coopératives engagées dans le club des 20g, Bourgogne du Sud et Vivescia, ainsi que les Associations régionales de développement apicole concernées, participent sur le terrain à la mise en place effective du dispositif. L’appui de l’ANAMSO a permis d’intégrer la problématique semences.

Localisation

Trois zones pilotes ont été choisies : la Bourgogne, en s’appuyant sur l’OS Bourgogne du Sud, la Champagne-Ardenne, en s’appuyant sur l’OS Vivescia, et dans l’Aude avec l’appui de l’ANAMSO.

Processus de dialogue mis en place

Le processus de dialogue prend deux formes : une série d’ateliers de mise en situation dans chacune de ces 3 régions, et une concertation territoriale en Champagne-Ardenne.

  • Ateliers de mise en situation afin de promouvoir la communication agriculteurs/apiculteurs :

Le principe est de simuler deux années de production (de colza et de miel) par l’intermédiaire d’un dispositif figurant une exploitation agricole et d’un modèle informatique permettant de compiler et d’analyser les pratiques mises en œuvre. Une séance de débriefing suit la mise en situation. Elle permet de revenir sur les éléments marquants de la simulation et d’échanger sur les pratiques.

image2image3

image 1

 

 

 

 

 

  • Construction d’une vision partagée entre acteurs d’un même territoire sur la « conciliation entre culture du colza et apiculture »

Ce processus s’appuie sur la méthode dite « ARDI » (Acteurs, Ressources, Dynamiques, Interactions), proposée par l’unité d’Ecodéveloppement de l’INRA d’Avignon, et mise en œuvre par l’Itsap. Après une série d’entretiens individuels des acteurs concernés, l’objectif est d’aboutir, lors d’un atelier collectif, à une vision partagée de la question « comment concilier des productions de miel et de colza compétitives au sein de votre territoire ? » et des moyens pour y arriver.

Suivi

Un suivi d’indicateurs est idéalement réalisé sur les exploitations des agriculteurs ayant participé aux ateliers ainsi qu’auprès des apiculteurs participants, après accord de chacun des participants.

Valorisation, Communication & sensibilisation

Les résultats et retours d’expérience de la concertation et de la participation des agriculteurs et apiculteurs aux ateliers et suivi de parcelles feront l’objet d’une valorisation au travers des médias propres à la Démarche de Progrès et aux différents participants.

demarche_progres

id, amet, dapibus Donec tristique fringilla eleifend libero. mattis consectetur efficitur.