Actualités Communiqués de presse - 16 Mai 2018

Raffinerie de la Mède- La décision de Nicolas Hulot : une gifle pour les agriculteurs français

Paris, le 16 mai 2018 — La FOP a pris connaissance ce matin avec stupéfaction et colère des propos tenus par Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire. Interrogé sur l’arrêté d’autorisation du site de Total de La Mède et sur la question de l’approvisionnement en matières premières de ce site, Nicolas Hulot a déclaré avoir accepté que la raffinerie de La Mède produise des biocarburants à partir d’huile de palme et d’huiles usagées.

Face à un projet qui a pourtant suscité de vives oppositions agricoles et environnementales, Nicolas Hulot a capitulé :
– En validant le choix de la déforestation importée à partir d’huile de palme
– En ouvrant les vannes des huiles usagées, déchets majoritairement importés d’Asie et en grande partie issus de l’huile de palme.
– En sacrifiant le colza français, matière première locale et tracée pour la production de biocarburants Made in France.
– En restant sourd à la société civile qui pour 71% est strictement opposée à l’utilisation d’huile de palme dans les carburants (sondage Odoxa, avril 2018).
– En signifiant aux Etats membres de l’UE que la France a fait son choix : elle continuera à importer de l’huile de palme au mépris de l’Accord de Paris et du réchauffement climatique.
– En faisant le choix de la protéine OGM importée pour nourrir les élevages français, en contradiction totale avec les engagements du président de la République.

Pour Arnaud ROUSSEAU, président de la FOP : « Cette décision est incompréhensible. Outre son non-sens écologique, elle est une gifle contre notre secteur. Elle marque une rupture, un renoncement à l’ambition agricole portée par le gouvernement.  Les agriculteurs ne méritent pas un tel mépris. »

 

Contact: Thibaut Ledermann – 06 50 69 20 08

accumsan id massa risus tempus quis, ut