Actualités Communiqués de presse - 28 Juin 2017

Néonicotinoïdes : les producteurs de grandes cultures saluent le courage politique du Ministre de l’Agriculture

 

 

 

 

 

Les producteurs de grandes cultures représentés par l’Association Générale des Producteurs de Blé (AGPB), l’Association Générale des Producteurs de Maïs (AGPM), la Confédération Générale des Planteurs de Betterave (CGB) et la Fédération Française des oléoprotéagineux (FOP), saluent les propos du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, concernant de possibles dérogations à l’interdiction des néonicotinoïdes. Cette interdiction, hautement symbolique, reste un non-sens économique et environnemental.

La proposition du Ministre de l’Agriculture est pourtant cohérente avec plusieurs engagements du nouveau gouvernement qui promettait de :

Limiter les sur-transpositions : une interdiction totale mettrait en effet, une fois de plus, les agriculteurs français en situation de distorsion de concurrence vis-à-vis de leurs homologues européens, sans parler de leurs compétiteurs au niveau mondial, les autres grandes puissances agricoles ayant accès à ces molécules.

Faire preuve de davantage de pragmatisme : les néonicotinoïdes et les traitements de semences sont les solutions actuellement disponibles les plus efficaces, pour un impact non démontré sur les colonies d’abeilles, en conditions réelles d’utilisation au champ.

Maintenir le revenu des producteurs qui, en l’absence de solutions efficaces, subissent chaque année des destructions liées à la pression parasitaire.

Faisons confiance aux producteurs qui sont eux aussi dépendants des pollinisateurs pour la bonne conduite des cultures et la production de leurs semences. Ils sont d’ailleurs impliqués dans des bonnes pratiques pour les préserver et la recherche de solutions alternatives basées sur l’innovation. Mais il est temps d’en finir avec ce dogmatisme incitant à ne regarder les problèmes de mortalité des abeilles que par le prisme des produits de protection des plantes : l’interdiction systématique c’est la facilité politique qui ne fait que contribuer à dégrader peu à peu la santé de notre agriculture.

Nous soutenons donc pleinement la position portée ce matin par le ministre de l’Agriculture qui, en l’absence de solution alternative, laisserait les agriculteurs accéder aux meilleures solutions disponibles qui restent à ce jour les néonicotinoïdes.

Contacts Presse :

AGPB
Camille TUBIANA
ctubiana@agpb.fr
01 44 31 10 00

AGPM
Anne KETTANEH
anne.kettaneh@agpm.com
06 83 22 05 01

CGB
Carine ABECASSIS
cabecassis@cgb-france.fr                                                                                                                                                                                                                                    01 44 69 41 36

FOP
Thibaut Ledermann
t.ledermann@fopoleopro.com
06 50 69 20 08

13b579aa40dd37f58335b584d4ff4ef7DDDDDD