Missions et fonctionnement

Association spécialisée de la FNSEA, la FOP (Fédération française des producteurs d’oléagineux et de protéagineux) représente les producteurs d’oléagineux (colza, tournesol, soja, lin oléagineux, olive…) et de protéagineux (pois, féveroles, lupins …).

Issue de la fusion en 1990 de l’AGPO (Association générale des producteurs d’oléagineux créée en 1945) et de l’AFPP (Association française des producteurs de protéagineux créée en 1973), la FOP réunit près de 100 000 producteurs.

Les ressources de la FOP proviennent à plus de 80% des cotisations des adhérents. Depuis la récolte 2013, cette cotisation syndicale est fixée à 0,40 €/t pour les graines oléagineuses et protéagineuses et à 1,53 €/t pour l’huile d’olive.

Présidée par Gérard Tubéry, agriculteur dans l’Aude, elle assure la défense et la promotion des intérêts des producteurs tant au niveau local que national ou encore européen et international. Elle s’inscrit résolument dans une action pragmatique reposant sur une double approche syndicale et économique.

Assumant pleinement son statut d’organisation syndicale la FOP s’affirme comme l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics français et européens sur les questions ayant trait aux secteurs oléagineux et protéagineux.

Persuadée de l’importance de répondre aux demandes immédiates des marchés ainsi qu’aux préoccupations de la société, la FOP est à l’origine de la filière française des huiles et protéines végétales. Clé de voûte de cette filière, elle œuvre pour une juste répartition de la valeur ajoutée tout au long de la chaîne de production et souligne l’importance de valoriser l’ensemble des débouchés de la graine : alimentation humaine, nutrition animale, biocaburants ou encore chimie du végétal.

Dans ce cadre, elle joue un rôle économique et stratégique légitime : celui de concilier l’essor des activités industrielles du groupe Avril et le retour de la valeur ajoutée aux producteurs. Le nouveau schéma capitalistique et la nouvelle organisation du groupe Avril, mis en place début 2015,  réaffirment le rôle et la place des producteurs.

Cette mission s’appuie aussi sur la capacité de conforter et pérenniser l’acte de production en lien très étroits avec l’Institut technique Terres Inovia et les actions de recherche et de développement portées par l’interprofession Terres Univia.

Défendant des hommes fortement ancrés dans la réalité des territoires ruraux, acteurs prépondérants de la cohésion économique et sociale, la FOP entend donner du sens à ses actions. Comme le résume son Président : « Seul, on peut peut-être aller plus vite mais ensemble on va certainement bien plus loin. »