Conjoncture - marchés - 3 Sep 2015

Marché mondial des oléagineux

  • Disponibilités en hausse en soja mais en baisse pour les autres oléagineux, en particulier en colza
  • Bilans mondiaux excédentaires en tourteaux mais plus justes en huiles
  • Pression baissière sur les prix des tourteaux

I. Production mondiale d’oléagineux en repli de 11 MnT

Après la hausse importante enregistrée l’an passé, la production mondiale d’oléagineux serait en 2015/2016 en retrait de 2% soit 11 MnT, à 516 MnT.
La récolte de soja serait en léger repli tout en restant d’un niveau élevé. Par contre la production de certains autres oléagineux chuterait fortement : -8% en colza et -10% en coton.

prod_mondiale

Soja

Après 3 ans de hausse, la production mondiale de soja accuse un léger repli, à 315 MnT (-1%)

Aux USA, après la récolte exceptionnelle de 2014, surfaces récoltées et rendements sont en léger repli mais la production s’établit malgré tout au niveau très élevé de 104,5 MnT, à peine 1,5 MnT en dessous de l’an passé.

Au printemps 2015, l’Argentine et surtout le Brésil ont eux aussi engrangé des récoltes records de soja : 60 MnT en Argentine (9 MnT au-dessus de l’an passé) et 96 MnT au Brésil (10 MnT de plus que le précédent record de 2014). Pour la récolte 2015/2016, semée à l’automne 2015 et récoltée au printemps 2016, les surfaces ensemencées devraient globalement se maintenir (hausse au Brésil et baisse en Argentine) permettant, si les conditions climatiques sont favorables  une récolte Sud-Américaine voisine de l’excellent niveau de 2014.

prod_soja

Le soja dans l’UE : Face à ces géants la récolte européenne de soja fait figure de petit poucet. Mais la sole en soja y progresse fortement, de près de 75% de plus en 2 ans, passant de 473 000 ha en 2013 à 819 000 Ha en 2015. Cette hausse est observée dans tous les états membres qui produisaient déjà du soja (Italie +27%, France +29%, Roumanie +35%, Croatie +40%, Hongrie +82% ….), mais aussi dans de nouvelles régions qui testent cette culture.

Cet engouement résulte notamment de la volonté de développer les légumineuses dans les assolements, encouragée par la possibilité de les cultiver sur les SIE (surfaces d’intérêt écologique) et la mise en place d’aides couplées au soja dans certains états membres.

Cependant, en 2015, les conditions climatiques n’ont pas été favorables au soja dans l’UE, les rendements s’en ressentent et la production ne progresse que de 21%, à 2,1 MnT (Estimations source CopaCogeca). Le principal challenge est maintenant de trouver des débouchés suffisamment rémunérateurs pour ce surplus de production locale.

prod_soja2

A noter que les mesures de la PAC en faveur des légumineuses dans l’UE, possibilité de culture en SIE et aides couplées, ont aussi des répercussions importantes sur les productions de protéagineux, dont les ensemencements ont progressé de 30% en pois à 685 000 ha (France, Espagne, Allemagne, Pologne …  ), 38% en féverole à 484 000 ha (RU, France, Pologne,  Italie, Allemagne, …)  et 180% en lupin à 248 000 ha (Pologne).

Colza :

En 2015/16, la production de colza est en repli pour la seconde année consécutive, à 62,5 MnT, soit 5,4 MnT de moins qu’en 2014/15 (-8%).

Les surfaces semées ont été moins importantes que l’an passé et les rendements moins bons.
Ainsi la récolte est en baisse de 12 % au Canada (14,1 MnT, mauvais rendements), 9% en Chine (10 MnT) et 11% dans l’UE (21,5 MnT).

Dans l’UE, en 2014 la récolte avait atteint un record absolu à 24,3 MnT. Les rendements avaient été bons voire excellents quasiment partout (44 Q/ha en Allemagne, 43 au Danemark, 37 en France, etc…). Mais en 2015, ils retrouvent un niveau plus habituel, tout en restant généralement bons. In fine, en moyenne UE, la sole colza récolte 2015 est en recul de 4%  et la production atteint 21,5 MnT soit 11% de moins qu’en 2014 (estimations Oilworld)
Les estimations du Copacogeca confortent cette analyse et anticipent même une chute un peu plus importante avec une production  qui n’atteindrait que 20,9 MnT sur 6,4 Mnha (-5%)

prod_colza

Tournesol

Estimée à 41,2 MnT, la production mondiale de tournesol 2015 est attendue en légère hausse (+0.7%),  tout en restant bien en deçà du record de 2013 (43,3 MnT)

En Ukraine et en Russie, les deux premiers producteurs de tournesol, les récoltes devraient progresser après les contreperformances de l’an passé pour atteindre respectivement 10,8 et 9,6 MnT.

A l’inverse, dans l’UE, la baisse est généralisée, la production ne serait que de 7,9 % MnT car les tournesols ont beaucoup souffert des sècheresses et canicules du printemps. Les rendements sont en repli (18,8 Q/ha en moyenne contre 21,1 l’an passé) et la production régresse de 18% en France (1,3 MnT)  et en Espagne (0,8 MnT), et de 15% en Roumanie (1,75 MnT). Seule la production hongroise progresse de 12% à 1,7 MnT.

prod_tournesol

Huile de palme :

La production d’huile de palme croît tendanciellement de 5 à 6% par an. En 15 ans elle est passée de 20 à 61 MnT.

Cependant cette croissance s’est ralentie ces derniers mois. Plusieurs régions d’Indonésie et de Malaisie sont frappées par une sècheresse qui handicape la production des arbres, à laquelle pourrait bien se rajouter un effet El Nino.

prod_palme

 

II. Des bilans mondiaux déficitaires en colza

En soja,  la campagne s’est ouverte avec un niveau très élevé de stocks de report. Les disponibilités sont en hausse, même si production et consommation sont toutes deux estimées à 315 MnT. Les stocks devraient donc rester d’un niveau très élevé et peser sur les cours.

bilan_soja

En colza, pour la 2eme campagne consécutive, le bilan est tendu car la production de l’année devrait être insuffisante pour couvrir la consommation. Les stocks devraient à nouveau se réduire, dans l’UE, mais aussi au Canada.

Concernant le tournesol, l’écart est moins important entre la consommation et la production mais devrait malgré tout là aussi aboutir à une nouvelle réduction, légère, des stocks.

 

prod_colza_tournesol

 

III  Tendance baissière sur les prix

Pendant la campagne 2013/2014, les prix des oléagineux sur le marché mondial (en dollars), à l’instar de nombreuses autres commodités se sont effondrés : le tourteau de soja a perdu 30% de sa valeur, la graine de soja 23% et l’huile de palme 22%.

Sur les marchés européen et français, cette chute n’a pas été ressentie de la même façon car la baisse de l’euro face au dollar a permis de soutenir les prix agricoles exprimés en euros.

evo_cours_oleagineux

Pour la campagne 2015/2016, la nouvelle récolte abondante de soja pèse toujours sur les cours, et ce d’autant que la demande pourrait ne pas être aussi vigoureuse que les années passées.
La Chine est le premier importateur d’oléagineux. La dégradation de son économie pourrait entrainer une diminution de cette demande, et donc des cours du complexe oléagineux. Le tourteau de soja en serait une des premières victimes.
Par ailleurs, le pétrole entraine dans sa baisse les huiles d’oléagineux et principalement l’huile de palme. Mais la sécheresse en Indonésie et Malaisie et les incertitudes liées aux conséquences d’El Nino pourrait permettre une remontée des cours du palme dans les prochain mois.

evo_cours_oleagineux2

prix_graine

rendu_graine

D’après estimations et prévisions Oilworld, SSP et CopaCogeca

vel, leo tempus ut facilisis dolor. id, Phasellus velit, elit. vulputate, felis