Féverole

La féverole est issue la famille des légumineuses. Elle est cultivée dès les débuts de l’agriculture.

Cycle cultural

semis féverole

Semis : octobre-novembre pour la féverole d’hiver, février-mars pour la féverole de printemps.

floraison féverole

La couleur des fleurs dépend de la variété. La plupart du temps, elles sont blanches. Trop grosses pour être visitées par les abeilles, elles attirent néanmoins les bourdons et autres insectes pollinisateurs.

récolte féverole

Récolte : juillet pour la féverole d’hiver, août-septembre pour la féverole de printemps.

Intérêt agronomique 

Comme toutes les légumineuses, la féverole a la capacité de fixer l’azote de l’air grâce aux bactéries que contiennent les nodosités de ses racines. Par conséquent, la plante permet de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre et de gaz acidifiants…

Capable d’étouffer les mauvaises herbes, la féverole d’hiver se prête bien à la culture biologique. La féverole représente ainsi 70% des protéagineux cultivés en culture pure en agriculture biologique en France – soit 10.900 hectares en 2010. Cependant, la majeure partie des protéagineux cultivés en agriculture biologique est semée et récoltée en mélange avec des céréales : on parle d’associations (ou de « méteils »), dont les associations féverole-blé.

En France

Chiffres 2015 en France (source Agreste)

Principales zones de production en France

Evolution des surfaces

Evolution de la production (1000 T)

évolution production fevérole

Les chiffres de surface et production françaises sont disponibles dans ce fichier Excel (ajouter un lien hypertexte)

Au sein de l’Union européenne

Chiffres 2014 dans l’Union européenne (source Terres Univia)

Production UE de féverole 2014 (1000 T)

Production UE de fevérole

Au niveau mondial

Les principaux pays producteurs sont la Chine, l’Ethiopie et le Royaume-Uni, suivis par l’Australie et la France.

Composition de la graine de féverole

Utilisations

Alimentation humaine

Directement dans nos assiettes (falafel) ou l’industrie agro-alimentaire. Les concentrés de protéines sont notamment utilisés en meunerie (1 à 2% dans la farine de blé).

picto_alimentationanimale

Alimentation animale

Riche en amidon et en protéines (29%), de composition proche du pois, elle est donnée aux animaux d’élevage : bovins, moutons, caprins, porcs, mais aussi volailles et pigeons.

Pour en savoir plus, n’hésitez-pas à aller sur le site de Terres Inovia : http://www.terresinovia.fr/

sit ultricies commodo odio ipsum commodo tristique Praesent Phasellus