Actualités Communiqués de presse - 13 Avr 2018

Le conseil agronomique est une démarche gagnante en colza

Le Conseil d’administration de la FOP, Fédération des Producteurs d’Oléagineux et de Protéagineux, a examiné, lors de sa dernière réunion, l’impact des conditions climatiques de cet hiver sur les cultures de colza. Sur la base des remontées des départements et les analyses des équipes de Terres Inovia, les administrateurs de la FOP ont notamment relevé les points suivants :

– Un excès marqué des températures depuis le semis qui, comme en 2015/2016, a permis des infestations larvaires massives dans les colzas ; infestations qui n’ont pas pu être combattues efficacement par manque de solution adéquate,

– Un record de pluviométrie hivernale qui s’est traduit dans les sols hydromorphes par des asphyxies plus ou moins longues, provoquant des rougissements par rupture d’alimentation minérale,

– Une séquence de gels sévère sur des plantes en cours de reprise de végétation,

– Un manque d’ensoleillement qui pèse sur un début de floraison bien souvent irrégulière.

Dans ce contexte, les administrateurs de la FOP estiment que ce constat, même s’il n’est pas encore alarmant, révèle que le potentiel pourrait bien être affecté sur une bonne partie des surfaces.

Ils soulignent aussi, au regard de ces phénomènes, que plusieurs enseignements peuvent être mis en évidence, au premier rang desquels, le fait que les parcelles les mieux implantées et concernées par de fortes infestations larvaires mais n’ayant pas souffert de rupture d’alimentation azotée, sont parmi les plus belles actuellement, avec une croissance rapide permettant l’atteinte rapide de la floraison. Ils notent aussi que Terres Inovia préconise de bien raisonner la fertilisation phosphatée.

Ils relèvent par ailleurs que les voies les plus innovantes en sol argilocalcaire superficiel, avec implantation précoce de colza associés en semis direct sans désherbage et avec une protection insectes très allégée voire absente, affichent des très bonnes perspectives dans certaines zones, comme c’est le cas pour certains producteurs de la région Centre qu’accompagne Terres Inovia.

Ils tiennent enfin à rappeler que la mise œuvre de colza associé a prouvé son efficacité aussi bien pour réduire l’utilisation d’intrants que pour maintenir un vrai potentiel de rendement.

Concluant cette première analyse, Sébastien Windsor, Vice-Président de la FOP et Président de Terres Inovia a déclaré : « L’épisode de froid intense, accompagné de vent d’Est, les 3 derniers jours de février, a fait craindre le pire pour les cultures d’hiver. Sur ce point le constat est plutôt rassurant. En revanche, la pluviométrie hivernale excessive a occasionné des dégâts plus ou moins préjudiciables. Cet état des lieux révèle également que les conseils délivrés par Terres Inovia qui visent à obtenir une levée précoce, avec un système racinaire bien développé dans un contexte de fourniture d’azote continu par le sol, ont à nouveau montré toute leur pertinence notamment dans les secteurs de petites terres. Dans un contexte de forts débats autour de l’évolution des pratiques culturales, pouvoir disposer de conseils judicieux et adaptés est un véritable atout pour les producteurs et pour l’ensemble des acteurs de la filière. »

 

Contact presse : Thibaut Ledermann – 06 50 69 20 08

leo amet, facilisis Praesent Aliquam elementum vel, vulputate, justo Donec nunc in